La revue de presse
La Dépêche du Midi, dimanche 2 juin 2013
A la découverte de Pailhac avec le Pays d'art et d'histoire

Lors de l’inauguration des plaques de signalétique dans le petit village de Pailhac, de nombreux élus étaient présents autour du président du Pays d’art et d’histoire Robert Marquié, du maire Isabelle Robin, du guide-conférencier Quentin Massias. Robert Marquié a présenté le label du Pays d’art et d’histoire dont 204 plaques vont être inaugurées dans les villages d’Aure et du Louron. Sur le village de Pailhac, 4 plaques ont été dévoilées, une pour le village, la mairie-école, la ferme de Daniel et l'église paroissiale Saint-Etienne. Pailhac est la plus petite commune de la vallée d'Aure (99 ha), situé à 770 m d'altitude. Son nom provient d'une appellation antique (du latin Palius), indiquant une occupation ancienne du site. Le village était, dès le XIVe siècle, avec celui de Jézeau, une possession des seigneurs d'Abayan (Avajan). Le village fut entièrement détruit par un incendie en 1687 à l'exception d'une maison et de l'église. Une activité agro-pastorale ou les habitants puisaient leurs ressources dans l'élevage et le travail de la terre. La présence de nombreuses nappes souterraines explique l'absence de caves dans les maisons. L'école fut d'abord dirigée par des instituteurs jusqu'en 1857; à partir de cette époque, elle fut confiée à des institutrices comme elle le rappelle dans la monographie communale en 1887. La ferme Daniel a été construit au cours du XIXe siècle.
Une maison auroise traditionnelle. La porte d'entrée est surmontée d'un linteau gravé du millésime 1822 et des initiale B-D (Bernard Duchan). Pour la visite de l'église, l'historien Thibault de Rouvray nous a fait découvrir le mobilier remarquable de cette église romane, la statue de saint Etienne, la Vierge et l'enfant, etc. Cette église va être restaurée en 2014 avec sa cloche du XVIe siècle. 

Gérard Latour
> Retour